Home
Sujet ajouté le
27 avril 2014
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google
 
 
 
 

 

Crackwing
Pas seulement pour les cracks...

Présentation : Romain Berlivet

Une poignée d'euros, une ou deux courtes soirées de montage et des heures de défoulement à la clé en essayant les trucs les plus fous : c'est ce qui vous attend si vous craquez pour l'aile volante Crackwing produite par RC Factory.

Crackwing Romain Bastien Passage dos
Collision Décollage synchro
Toute simple mais pourtant très amusante à piloter, la Crackwing est un petit modèle remuant compact et bon marché. Il existe 6 coloris différents qui permettent de voler à plusieurs sans confusion.

Crackwing - RC Factory from jivaromodels on Vimeo.

Marque : RC Factory
Modèle : Crackwing
Prix TTC indicatif : 27,90 €


Caractéristiques
Envergure : 75,5 cm
Longueur : 35 cm
Corde : Emplanture 29 cm, cassure 19 cm, saumon 12 cm
Profil : planche
Surface : 13,7 dm²
Masse : 112 g
Charge alaire : 8 g/dm²

Equipements
Servos : 2 Pro-tronik 7340 NG-D
Contrôleur : Turnigy – ioa Plush en 10A
Moteur : HK 2310 KV 2250 S-line
Hélice : 7’’x3,5’’
Pack prop : Lipo 2S 240 à 350 mAh
Radio : 3 voies

Réglages
Centrage : 130 mm du bord d'attaque

Petits débattements :
Tangage : +/- 25mm, 0% d’expo
Roulis : +/- 20 mm, 0% d'expo

Grands débattements :
Tangage : +/-40mm, 30% d'expo
Roulis : + /-40 mm, 30% d’expo


Tiens, ce sont les facteurs qui livrent les pizzas maintenant ?

Ah non, le carton rectangulaire tout plat vient de chez Flash RC, c'est la commande passée quelques jours plus tôt qui arrive. La fine boîte contient tous les éléments en EPP de 8 mm, c'est-à-dire la partie principale qui constitue l'aile en deux parties, les deux grandes dérives, les trois morceaux à l'avant qui forment le fuselage et permettent de caler la batterie ainsi que les deux petites dérives noires (4 mm). L'extrados est sérigraphié en 4 couleurs avec un décor très voyant. 6 coloris sont disponibles (vert, violet, bleu, jaune, rouge et orange), ce qui permettra de différencier les modèles lorsqu'on virevolte à plusieurs dans des combats tournoyants. Si vous envisagez de passer une commande groupée, il existe un conditionnement qui contient 6 modèles.
La matière en EPP associée à la légèreté de la Crackwing la rendent pratiquement indestructible.

Contenu du kit Le couvercle
Le kit est composé d’éléments découpés dans des feuilles d’EPP de 8 mm sérigraphiées sur une face et de tous les accessoires nécessaires au montage.

Le travail de montage est rapide car les charnières sont amincies au fil chaud, une fine fente pour les longerons est déjà fraisée tout comme l'emplacement du moteur et de son hélice, ainsi que les encoches pour les dérives. Les découpes pour les servos sont aussi faites, donc tout s'emboîte sans se poser de questions.
Le kit contient aussi d'autres éléments comme les longerons en bois, le support moteur en plaque époxy ou encore les accessoires permettant de réaliser les commandes.
Par contre, pas la moindre trace de notice, il faut improviser pour l'assemblage.

Montage éclair !

L'équipement choisi comprend :

  • 2 servos Pro-Tronik 7340 NG-D de 4,7 g qui entrent dans les logements fraisés
  • une batterie Lipo de 180 à 360 mAh en 2 éléments
  • un petit récepteur 4 voies
  • un contrôleur Turnigy Plush 10A
  • un moteur HK 2310 KV 2250 S-line de 17 g.
L'équipement radio

Le montage est très rapide, en quelques heures tout est prêt.
Il faut d'abord finir de séparer les encoches pour les 2 longerons qui sont collés à la contact en maintenant l'aile bien à plat durant le séchage. Les 3 parties du fuselage sont alors assemblées en faisant attention à l'emplacement du couple moteur qui est ensuite collé à l'époxy 5 minutes. Celui-ci est percé au niveau des vis du moteur. Les servos sont collés à la colle chaude au pistolet dans leur emplacement puis les dérives viennent les recouvrir partiellement. Les guignols en époxy ajourés et déjà découpés ont une place précise définie par une fente pratiquée dans les élevons, il suffit juste de passer quelques coups de cutter pour mieux les rentrer. Les commandes sont en jonc carbone de 1 mm avec d'autres petits éléments comme les dominos qui se placent côté servo et une fine corde à piano coudée retenue par de la gaine thermorétractable côté guignol ; tout est fourni.

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
La voilure est renforcée par deux longerons en pin collés qui se glissent dans les rainures fraisées.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Les guignols sont fraisés dans de la plaque époxy. Ils sont collés à la cyano (pas besoin de cyano Dépron, le l'EPP les accèpte toutes) après avoir dépoli la surface d’un coup de papier de verre.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Les tringleries sont en jonc carbone très fin. Les dominos de serrage côté servo permettent d’ajuster les commandes.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Les batteries 2S 300 mAh sont un peu trop grandes pour entrer dans le logement prévu. On l'agrandit en 3 coups de cutter.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Lorsque les dimensions sont correctes, on colle la plaque sous l'aile. La batterie doit tenir en forçant légèrement.
Crackwing montage Crackwing montage
Les servos Pro-Tronik 7340 NG-D s’encastrent parfaitement dans les emplacements prévus, et mesurent la même épaisseur que l’aile.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Collage du semblant de fuselage qui renforce l’avant de l’aile sur le dessus et le dessous.

Le moteur est vissé sur sa croix puis l'hélice 7''x3,5'' GWS est glissée sur l'axe et plaquée avec un joint en caoutchouc. Il est nécessaire d'aléser le moyeu de l'hélice pour qu'elle soit bien plaquée contre le moteur. Sinon, c'est l'EPP qui risque d'être entaillé lors d'un choc car elle ne passe vraiment pas loin des bords.

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage

La surface du support moteur en plaque époxy est dépolie d’un coup de papier de verre pour améliorer le collage.
Le moteur est vissé sur la croix . En fonction du bâti, il faudra peut-être le repercer.
Le support moteur est collé sur l’aile de façon efficace avec de la colle époxy 5 mm.

Pour finir, il suffit juste d'attacher le contrôleur et mettre la batterie dans l'emplacement qui est prévu, en fonction du centrage. Celui-ci est matérialisé par 2 petites fentes visibles près du longeron avant. Avec des 360 mAh, il est légèrement trop avant.
Les gouvernes sont très larges côté emplanture pour être bien soufflées par l'hélice et conserver de la maniabilité même à faible vitesse. Si votre radio le permet, vous pouvez programmer des doubles débattements pour alterner les trajectoires calmes et précises puis les vols débridés.
Après une ou deux soirées, l'aile est prête à voler. En s'y mettant à 3, celle d'un copain a été montée en à peine une heure. L'un aux collages, l'autre aux soudures et le dernier à la programmation de la radio...

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage

Des encoches sont découpées pour que les éléments s’assemblent par emboîtement avant collage.
Le collage peut se faire à la cyano classique qui n’attaque pas l’EPP.

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Collage des deux grandes dérives qui emprisonnent les servos dans leur emplacement.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Les contours de l’ouverture autour de l’hélice ont été renforcés avec du ruban adhésif armé, bien utile lorsque l’hélice se déboîte lors d’un choc.
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Réglage des gouvernes au neutre avec un réglet plaqué sous l'aile. L'excédent des commandes en carbone
Crackwing montage Crackwing montage
Le câblage des servos est intégré dans l'épaisseur de l'aile après avoir réalisé une saignée à l'aide d'une lame de cutter.

Crackwing montage Crackwing montage
La Crackwing terminée après 2 heures de montage. Elle pèse 110 g en ordre de vol.

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage

Le moteur en place. L’hélice est bien protégée. En contrepartie, les élastiques de maintien sont un peu délicat à accrocher.
En bout d'aile, les mini-dérives en EPP noir teinté dans la masse.

Crackwing montage Crackwing montage Crackwing montage
Installation radio dans les ailes de Romain et Bastien. Le petit récepteur et le contrôleur sont simplement fixé à l’adhésif double face sur l’intrados.
Détail des commandes d'élevons. Côté guignol, c’est une baïonnette qui termine la commande, réalisée avec les éléments fournis (corde à piano pliée, jonc carbone et gaine thermorétractable).

Un vol remuant

Pour le décollage, c'est suivant votre imagination... Il vaut mieux éviter de la lancer en la tenant par le petit fuselage car l'hélice passe vraiment près de la main. Dans ce cas, il vaut mieux mettre les gaz après l'avoir projetée.
Le plus classique est de tenir l'aile par le bord d'attaque ou le saumon et de la jeter d'un mouvement de bras, un peu comme un frisbee. Elle part sans s'enfoncer et les gouvernes répondent aussitôt.
Plus amusant est le décollage du sol. La puissance est amplement suffisante pour partir nez vers le ciel comme une fusée. Dans ce cas, il ne faut pratiquement pas de vent sinon l'aile se couche par terre avant d'avoir pu mettre plein pot. On ne sait pas non plus toujours dans quelle direction elle va partir, il faut donc être prêt à contrer immédiatement.

Crackwing décollage Crackwing décollage Crackwing décollage Crackwing décollage
La puissance est largement suffisante pour décoller à la verticale. Les grandes dérives sont conçues pour, elles prennent appui sur le sol.
Crackwing lancé Crackwing lancé
Il est facile de lancer la Crackwing en la maintenant par le bord d’attaque, en la projetant comme un boomerang.

Décollage Décollage
Autre façon de décoller en plaçant la pointe de l’aile dans le creux de la main avec un filet de gaz. Toutefois, attention aux doigts.

Une autre possibilité est de la tenir par la pointe avant entre les doigts. On augmente petit à petit la puissance moteur jusqu'à ce qu'elle soit suffisante pour tenir appuyée dans la paume de la main. En inclinant le manche d'aileron, elle tourne alors comme une toupie. On retire la main d'un coup et l'aile s'envole à la verticale. Attention cependant à ne pas se prendre l'hélice dans les doigts.
Bien trimée, la Crackwing est vraiment stable, on peut la mettre à plat et ne plus toucher aux commandes.

Passage lent Passage lent Passage lent
Passage lent Passage lent Passage lent
Grâce à sa faible charge alaire, on peut la maintenir aux grands angles en conservant l’efficacité des commandes car les gouvernes sont bien soufflées par l’hélice.

On peut voler avec très peu de vitesse et une incidence élevée, ce qui permet de faire des cercles d'un diamètre d'environ 3 mètres ou de pouvoir la rattraper à la main. On peut également s'amuser à sauter par-dessus en venant de loin pour bien ajuster la trajectoire. La structure reste assez souple mais ce n'est pas un problème pour le vol et ça amortit bien les chocs. Par contre le plané est vraiment très médiocre car il n'y a pas de profil, l'aile chute pratiquement à 45° et se pose sans glisser. Il faut toutefois éviter de se poser sur du goudron, ce qui endommagerait le dessous des dérives et le fuselage ainsi que l'hélice qui est très exposée dans la phase d'atterrissage. Attention donc aux passages très bas, ou à une éventuelle remise des gaz juste avant de toucher. Soit l'hélice casse net, soit l'élastique qui la retient remplit son office mais dans ce cas elle vient frapper le polystyrène au risque d'en arracher un morceau.
Cette aile est idéale pour la voltige, elle passe très bien les tonneaux, les loopings qui peuvent être serrés ou non. Les tonneaux à 4 facettes passent ainsi que les tonneaux à 50 cm du sol. Les passages en rase-motte sont faisables en vol dos ou à plat.
En vol dos, il suffit de pousser un tout petit peu. Les cercles en tonneaux peuvent être très propres et elle passe aussi les vrilles. Il manque juste une dérive pour certaines figures comme le vol tranche.

Vol de groupe Vol de groupe Vol de groupe
Lorsqu’on est plusieurs, on prend bien du plaisir à se poursuivre ou à effectuer des figures groupées.
Dans la main Dans la main Décollage
Avec un peu d'adresse, on parvient à la rattraper à tous les coups.
Saute-mouton Sport divers... Saut de haie
Un petit jeu amusant consiste à se viser les genoux et à sauter au dernier moment pour que l’aile passe sous le pilote.

La Crackwing peut également voler en intérieur grâce à sa faible charge alaire. Il faut beaucoup jouer avec la commande de gaz car elle peut très vite se retrouver contre le plafond ou les murs. Mais c'est sans doute en extérieur qu'on s'amuse le plus, lorsqu'il n'y pas trop de vent, sinon l'aile est beaucoup secouée et le pilotage n'est pas agréable.

Patrouille véhiculée Patrouille véhiculée Patrouille véhiculée
Pousuite en voiture sur une route fermée à la circulation. L'aile vole au plus à 30 km/h.
Allume barbecue Patrouille Ben alors, on peut voler maintenant ?
Euh, ça n'était pas prévu dans la notice, mais la Crackwing sert aussi très bien pour allumer le barbecue !

On ajoute des dérives mobiles
Une commande sur l'axe de lacer manquait dans bien des circonstances. Pour accroître encore le domaine de vol, la modification a été effectuée sans difficulté, pour une prise de poids dérisoire.
Rainure au fer à souder Matériau aminci

La charnière est réalisée par amincissement du matériau, à l'aide d'un fer à souder prenant appui sur une lame de scie à métaux pour ne pas ripper car ses dents accrochent légèrement sur la mousse. Elle est en plus maintenue avec du ruban adhésif pour assurer.
La partie fondue est placée côté intérieur, de façon symétrique sur les deux dérives. Au plus large, la gouverne mesure 50 mm.


Découpe pour servo Emplacement servo
Un micro servo Pro-Tronik 7360 MG-D a été choisi. Son épaisseur est la même que celle du matériau. La découpe est faite au plus juste avec un scalpel dans la dérive de droite.

Servo dans l'épaisseur de la dérive Chape en plastique
Le servo est collé avec de la colle thermofusible. La commande est en jonc carbone de 1,5 mm.

Perçage pour le guigol Commande
Le guignol est collé suffisamment haut pour que la gouverne de profondeur débatte librement.

Guignol Raccord des volets
Le guignol articulé provient d'un Shockflyer. Pour raccorder les deux volets, un jonc de carbone de 1,2 mm est prolongé de chaque côté par 2 morceaux de cure-dent tenus avec de la gaine thermo.

Volets réunis Deux volets mobiles
Les pointes des cure-dents sont simplement enfoncé dans l'épaisseur des volets de direction. La largeur doit être ajustée pour que les gouvernes soient parfaitement au neutre.

Et voilà, pour 7 g de plus, la Crackwing est désormais équipée en 3 axes.
Virages à plat, vol tranche, déclenchés... Le vol est encore plus amusant.

Alors, vous aller cracker ?

Si vous avez envie de vous amuser, de voltiger, de virevolter sans jamais craindre d'y laisser votre portefeuille, n'hésitez pas à passer commande. Et si vous avez des amis qui ont eux aussi envie de se défouler, passez une commande groupée. Plus on est de fous...
Ça n'est pas le prix dérisoire qui freinera vos envies.

Les +

  • Prix canon
  • Temps de montage
  • Tous les risques sont permis

Les -

  • Puits d'hélice fragile
  • Dérives fixes
  • Vol plané très mauvais

Contacter l'auteur : romain@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page
RC Factory