Home
Sujet ajouté le
9 juillet 2014
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

Siren C30 Edelweiss

Présentation : Stéphane Ruelle

Cette belle aventure démarra fin 2011, après avoir réalisé un SZD59 au 1/3,25. Je cherchais au fil des pages Internet un nouveau projet à me mettre sous la dent. Plusieurs furent sur ma liste, plutôt des planeurs récents, mais je n’arrivais pas à me décider.

Le déclic vint d’une discussion avec mon ami Guy ; nous avons en effet l’habitude d’échanger sur nos potentiels projets respectifs. Au détour d’une conversation, j’apprenais que je n’étais pas le seul à penser au Siren C30 Edelweiss, un autre ami (Dominique) était déjà allé photographier une machine grandeur au club de Villefranche/Saone. Et un troisième (François) avait commencé à extrapoler des couples pour en faire une machine de 6 m. Guy fut ainsi le catalyseur de ce projet, qui fut rapidement échafaudé et mutualisé. En premier lieu, l’échelle fut fixée au 1/3 pour être raisonnable car en 6 m cela fait des ailes de 3 m en un seul morceau, 2,5 m étant plus faciles à loger dans une voiture ordinaire.
Ayant glané un plan du grandeur sur le Net, je me rapprochais du webmestre pour obtenir le plan original afin de pouvoir le scanner en haute résolution pour pouvoir reproduire les courbes dans un logiciel de dessin. Tout ceci fut rondement mené grâce au prêt de cet original par Michel Bardot. (Passez voir son site qui contient beaucoup de documents d’époque sur les planeurs Breguet / Siren / Wassmer / Carman / Arsenal / Avia…)

Caractéristiques

Nom : Siren C30 Edelweiss
Echelle : 1/3
Envergure : 5m
Surface : 1,34 m²
Poids : 9800 g
Charge ailaire : 73 g/dm²

Siren C30 Edelweiss
Master et moule du fuselage

Les plans furent imprimés, et ce fut Dominique qui se colla à réaliser la charpente de la forme du moule, en contre-plaqué garnis de mousse.
Puis vint le temps du ponçage-masticage qui occupa notre ami Guy une bonne partie de l’été 2012. La forme fut peinte à l’automne 2012 et le moule fut réalisé début 2013. Ce moule incorpora le carénage de roue et la queue du planeur fut démontable pour faciliter le collage des fourreaux de clef du stab et la stratification du fuseau.

Master du fuselage Moule du fuselage
Fabrication du master du fuselage puis du moule.

Le premier exemplaire de fuselage sorti aux premiers jours du printemps 2013, et ce fut 4 exemplaires qui furent produits pour le premier batch. Je pris livraison du mien en septembre 2013 de l’autre côté de l’Atlantique. C’est donc pendant l’hiver 2013-14 que la construction de mon exemplaire prit place.

Cadre de verrière Verrière et son cadre
Le cadre de verrière est également moulé, la verrière thermoformée.

Les échanges du groupe furent prolifiques afin que chaque astuce glanée puisse profiter aux autres. Guy ne resta pas en reste et profita de la réparation d’un ASW20 de chez Valenta pour nous gratifier d’un moule pour le cadre de verrière suivant le même principe : le cadre n’est pas dans La verrière, c’est la verrière qui est dans le cadre, ce qui simplifie les découpes et le collage de cette dernière qui n’ont donc plus besoin d’être parfaits. Qu’il en soit grandement remercié car cet ajustement et ce collage ont toujours été ma bête noire !

L'aile
Cale de ponçage Cale de ponçage
Un morceau de papier de verre collé sur une cale guidée par un réglet permet de retirer du noyau l'épaisseur du longeron.
Emplacement longeron Longeron carbone
Pose du longeron principal en tissu de carbone.
Longerons carbone Première face coffrée
Les autres longerons sont de longueur dégressive. L'aile est ensuite coffrée sous vide.
Régulateur de vide Après coffrage
La pompe à vide, régulée par une seringue.
Le coffrage d'extrados est posé.

L’aile fut promptement mise en chantier, noyaux en polystyrène dense coffrés en obechi 6/10 furent coupés avec la série de profil SB96/14/13/12 (ne pas confondre avec les SB96 utilisé sur les Quartz, Escalibur ou autres ; celui que j’ai utilisé est le SB96 avec 3% de cambrure). Le longeron étant confié à une clef en fibre de verre de 25 mm donnant 3 degré de dièdre avec un fourreau pris en sandwich dans du contre-plaqué, ce dernier se prolongeant toute l’envergure par un contre-plaqué léger de 5 mm pris en sandwich entre deux semelles de carbone dégressives (400/300/200/100 g/m²) de 4 cm de large sur toute l’envergure. Les renforts sous le coffrage étant confiés à trois couches dégressives de tissu de verre de 100 g/m², tout comme le bord d’attaque qui fut roulé à l’aide de deux rubans de tissu de verre de 100 g/m². Le résultat nécessita un léger ponçage du bord d’attaque et son renforcement par quelques mèches de verre pour obtenir le résultat escompté, le roulage du bord d'attaque n’étant pas parfait.

Fente pour le longeron Longeron en contre-plaqué
Le noyau est fendu sur toute la longueur pour recevoir un longeron vertical en contre-plaqué.
Fourreaux de clé d'aile Support de fourreau de clé
Fabrication des fourreaux de clés en fibre de verre.
Support de fourreau de clé Support de fourreau de clé
Mise en place des fourreaux dans les noyaux.
Aéro-freins Aéro-freins
Installation des aérofreins.

Compte tenu du coffrage de l’aile pendant la période hivernale, j’ai utilisé une couverture chauffante électrique afin de garantir le durcissement de la résine. De plus, comme la température monte vers 40-50°C, ceci me servit d’étuvage, ce qui ne peut pas faire de mal…

Karman Karman
Adaptation de l'emplanture des ailes au fuselage.
Karman Karman
Calage des ailes à l'incidencemètre.
Karman Karman
Réalisation de la nervure d'emplanture en fibre de verre.
Karman Karman
L'espace entre le fuselage et l'aile est comblé à la résine épaissie de microballon et de silice.

Le stabilisateur

Les stabs furent coffrés après mise en place des deux fourreaux de clef (fibre de verre 10 mm et 8 mm acheté en grande surface de bricolage) dans les noyaux, ceux-ci étant supportés par deux nervures partielles compte tenu de leur longueur différente.

Empennage Empennage
Installation des renforts à l'emplanture des stabs.
Coffrage Mèches de verre au bord d'attaque
Mèches de verre au bord d'attaque
Mèches de verre au bord d'attaque
Après coffrage, les bords d'attaque sont réalisés avec des mèches de verre résinées.

Puis vint le temps du ponçage-masticage, qui doit être léger avec du 6/10 sous peine de passer à travers. Les ailerons furent ensuite détachés et articulés en demi-ronds, tout comme les volets de stab. Et enfin pour terminer, les puits de servos furent coupés pour les ailes et les stab, et renforcés avec deux couches de ruban de verre de 200 g/m² afin d’éviter tour point fable et tout marquage de l’extrados.
Les ailes furent ensuite adaptées au fuselage, par la stratification d’une nervure d’emplanture moulée sur le fuseau lui-même qui fut collée à l’aile avec un mélange résine micro ballon. Après vérification du calage et un dernier ponçage, l’aile et le stab furent entoilés au vinyle. Et le travail sur le fuseau pu commencer.

Le fuselage

En premier lieu, le couple supportant le train fut réalisé en contre-plaqué de 10 mm, il permet de transférer les efforts sur tout le fuselage lors des atterrissages. Les fourreaux de clef furent collés, le servo de crochet fut fixé… et.. C’est tout ! Le fuseau étant principalement vide. Pour coller avec l’esprit de la maquette, la prise de désembuage fut coupée sur le nez du fuseau et ce dernier passa alors en peinture.

Roue Couple et roue
Le couple qui supporte la roue répartit les efforts sur toute la hauteur du fuselage.
Aérateur Aérateur
Aérateur
Aérateur
Découpe de l'entrée d'air façon NACA sur le dessus du fuselage.
Crochet de remorquage Crochet de remorquage
Crochet de remorquage
Crochet de remorquage
Détail du crochet de remorquage actionné par un servo fixé au fond du fuselage.
Aménagement cabine Aménagement cabine
Quelques tubes laitons soudés forment le dossier du siège du pilote.
Aménagement cabine Aménagement cabine
La casquette du tableau de bord est réalisée avec un morceau de tissu de verre résiné.
Aménagement cabine Support de stab
Aménagement cabine en cours avec un pilote à l'échelle.
A l'arrière, les fourreaux de clé de stab sont collés avec précision.
Articulations en demi-rond Articulations en demi-rond
Toutes les articulations sont réalisées en demi-rond.
Articulations en demi-rond Articulations en demi-rond
Articulations en demi-rond Articulations en demi-rond
Les charnières sont en plaque époxy, l'axe amovible est une corde à piano.
Puits de servos Puits de servos
Les puits de servos sont renforcés par deux bandes croisées de tissu de verre.

La finition

La livrée choisie est celle du F-CCUJ dont une large série de photos figure sur le site des GPR.

Le planeur grandeur qui a servi de modèle.
(Photo : Gérard Risbourg)

En bleu et blanc bien que le grandeur soit en bleu et crème.
La décoration des ailes fut faite encore une fois en vinyle, tout comme le lettrage du fuselage.
Le cadre de verrière fut fixé à cette dernière avec du silicone et un champignon fut moulé sur un moule perdu pour reproduire le tissu couvrant les pieds du pilote afin d’éviter tout reflet sur la verrière (bien pratique pour cacher la radio…)

Mise en peinture Entoilage au vinyle
Décor au vinyle Décor au vinyle
Décor au vinyle Décor au vinyle
Mise en peinture pour le fuselage et entoilage au vinyle pour la voilure.
Saumons rapportés Saumons rapportés
Saumons rapportés Saumons rapportés
Les saumons sont rapportés et entoilés après les ailes.
Aérofreins Aérofreins
Après entoilage, les aérofreins sont remis en place. La bande rouge permet de mieux les voir quand ils sont sortis.
Empennage Housses de transport
Pour ne pas abîmer ailes et empennages pendant le stockage ou le transport, des houses ont été confectionnées sur mesure.

Une béquille de queue fut rajoutée, une clef plate a été utilisée à cet effet, j’aurais dû choisir un autre acier qu’un acier à ressort car ainsi il n’y a aucun amortissement, ce qui fait vibrer sensiblement les stab lors du roulage ; à revoir prochainement.
Puis vint l’étape de l’équilibrage et du réglage des gouvernes, qui ne furent qu’une formalité, le calcul ayant été fait garce à PredimRC et validé en vol par les exemplaires 1 et 2. A noter que ce planeur n’apprécie pas trop le différentiel sur son stab en V, donc pas de différentiel.

Béquille Béquille
La béquille est un peu raide, il en faut une plus souple pour absorber les irrégularités du terrain.

La réception fut confiée à un récepteur Spektrum AR9110 avec trois satellites et une double alimentation intégrée alimentée par deux accus 2S A123 de 2300 mAh (LiFe se trouvant dans les pack pro DEWALT).

Emplanture stab Emplanture stab
Détail de l'emplanture des stabs.
Prises DB9 Prises DB9
Prises DB9
Prises DB9
Le raccord des câblages est assuré par des prises DB9.
Installation cabine Installation cabine
Installation cabine Installation cabine
Aménagement du poste de pilotage avec une figurine à l'échelle 1/3.
Lest de centrage Lest de centrage
Un plomb de 1300 g a été coulé afin d'obtenir le centrage.

En vol !

Siren C30 Edelweiss
Tout fut prêt une semaine avant la plus grosse rencontre des USA de planeur RC, le Horizon Hobby Aerotow, rencontre pendant laquelle le planeur fit son premier vol et ses suivants. Voici une vidéo de l’un d’entre eux :

 

Rien de particulier à signaler si ce n’est la finesse de ce SB96 qui malgré ses 3% avance et restitue très bien. Le planeur allonge ostensiblement à l’atterrissage malgré les aéro-freins de 37 cm. La voltige passe bien avec les ailerons maquette, ils auraient pu être coupés plus grand pour occuper le dernier trapèze. Pour le stabilisateur en V, une fois le planeur monté, ce dernier semble monstrueux, mais étant donné que l’ouverture est de seulement 90 degrés, il faut tout ceci. Les surfaces mobiles étant à 33%, il faut relativement peu de débattement (10 mm). Sur le grandeur, ces dernières faisaient 50% de la corde sur le prototype et les exemplaires de série étaient équipés d’un stabilisateur à incidence intégrale.
Le planeur est un régal en l’air pour les yeux, ses cordes généreuse facilitent grandement sa visibilité tout comme le contraste blanc et bleu qui « claque » dans le ciel. Sa forme ne laisse définitivement pas indifférent.
Stéphane R.

Siren C30 Edelweiss Siren C30 Edelweiss
Les premiers vols eut lieu durant le Horizon Hobby Aerotow, la plus grosse rencontre de planeurs RC aux USA.
Tout s'est déroulé parfaitement pour les premiers vols, du décollage à l'atterrissage.

Contacter l'auteur : stephane@jivaro-models.org

Siren C30 Edelweiss
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org

Locations of visitors to this page