Home

Sujet ajouté le
9 avril 2011

Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google


Puissants, numériques, programmables, bon rapport qualité/prix :
Tout ce qu'il faut pour nos planeurs ! (ou presque)

Présentation : Pierre Alban

L'histoire commence par le cahier des charges du prochain monstre, qui me laissait songeur quant aux servos à retenir. Jugez plutôt : 6 m d'envergure et 300 km/h en pointe, c'est pas vraiment du classique.
Paritech, le fabriquant du monstre propose des servos Hitec dont certains ne me conviennent déjà pas sur des machines plus calmes. Il me fallait autre chose.
C'est en visitant le site de Flash RC que j'ai trouvé mon bonheur chez Hyperion. Il y en a pour toutes les tailles, avec quelques particularités qui valent la peine d'être connues. A tel point que je crois bien que je n'utiliserais plus que ça, ou presque.

Servo Hyperion Servo Hyperion
La boîte et son contenu : des accessoires et une longue notice explicative sur la programmation, c'est pas si courant, surtout en format papier !

1e constatation : ce sont de très bons servos "normaux"

J'ai donc commencé par acheter 3 servos Hyperion en voltage "normal", pour remplacer certains servos cramés sur un Nimbus, histoire de me faire une idée de la qualité du matériel avant de faire le grand saut pour "la bête" ! Mais les premiers essais m'ont tellement emballés, comme vous aller le voir, que j'en équipe sur le champs entièrement un Swift de 3,70 m (planeur de voltige).

Swift 3,70 m

Installés aux volets et à la profondeur de mon Nimbus 4 en 6,60 m, je suis donc particulièrement vigilant à leur précision et à leur force. Je ne suis pas ingénieur, je ne vous parlerais donc pas de chiffres, mais de ce que je vois par rapport à d'autres. Niveau précision, il n'y a rien à dire, le retour au neutre est très bon, même sous charge. Par rapport aux anciens servos numériques (valant plus cher !) la précision est encore améliorée.

Pas de palonniers en alu, mais des accessoires de qualité, très bien dimensionnés.

Au niveau puissance, le régulateur est réglé sur 5 volts, ce qui ne leur donne pas leur puissance maxi. Pourtant la force qu'ils opposent à la pression de ma main sur les volets est plus importante qu'avant et largement suffisante. J'ai même de suite réglé finement les limites de débattements pour ne rien abîmer. (On va reparler des chiffres plus loin.)

2 : La programmation est un énorme pas en avant.

Il faut dire qu'il y a l'arme secrète dont je ne vous ai pas encore parlé, mais qui me rend vraiment enthousiaste. En effet, par le biais d'un PC et d'un petit module USB vendu séparément pour un prix attractif, on peut programmer ces servos, notamment pour leur donner beaucoup plus de débattement !
Et alors là c'est magique, car on peut rapprocher la chape de l'axe du servos pour se mettre au 1er ou au deuxième trou, et malgré ça, disposer d'encore plus de débattement qu'avant !
De plus, le fait de rapprocher la chape de l'axe du servo donne à celui-ci plus de force et plus de précision. Fabuleux !

La page qui s'ouvre au lancement du soft.
En appuyant en haut à gauche sur la touche "connect", le servo apparait et le feu vert à côté s'allume, comme on le voit sur la photo. On voit que le servo en standard à un débattement de 2 x 45°.

On voit ici le débattement augmenté à 2 x 60°.

Le débattement est ici de 2 x 85°, le sens est inversé, et l'émetteur retenu est de marque Multiplex, ce qui décale le neutre automatiquement.
Ne reste plus qu'a cliquer sur la touche programme, pour envoyer les infos au servo, et le tour est joué !

D'ordinaire en effet, les servos fonctionnent sur 90°, car ils gardent - bien inutilement - presque autant de débattement de chaque côté, pour l'addition éventuelle des trims et des mixers. Cette plage ne sert ainsi quasiment jamais. Avec certains émetteurs, on peut en récupérer un peu en augmentant à l'émission la course jusqu'à 125%, mais d'autres plafonnent à 110%, comme le mien.
Par le biais de le programmation des servos, on peut pousser jusqu'à 140° utilisables. On pourrait ainsi s'en servir de servo de train rentrant !
Du coup, l'usage de chape à boule sur le palonnier du servo devient presque nécessaire, car à force de se rapprocher du centre, une chape normale viendrait buter sur l'axe de sortie du servo et donc empêcher le plein débattement. Mais ainsi, ça donne une force bien supérieure au servo, qui déjà est plus puissant que la moyenne. Et plus on rapproche la chape du centre du servo, plus les jeux deviennent infimes et la précision de son côté s'améliore encore.

3 : Un réel bénéfice pour les voilures complexes

Cela permet de régler très finement les volets de courbures pour creuser ou aplatir le profil et vous verrez que la possibilité d'ajuster très finement la courbure du profil donnera à vos vols une autre dimension. Combiné avec un tel servo à la profondeur et une tringlerie bien entendu totalement exempte de jeu, vous découvrirez l'intérêt de programmer 1 à 2% de piqueur quand vous baissez vos volets de 2 mm. Oui, vous avez bien lu... Essayez ! 
Bref ! L'autre avantage de tout cela est que l'on diminue aussi la consommation, puisque les servos forcent moins.

Ce petit module est vendu séparément et permet de raccorder le servo au PC via un câble mini USB standard.

Ce matériel va bien m'aider à résoudre à la fois les problème de puissance, de précision et de grands débattements dont j'ai besoin pour les ailes, où les gouvernes ont plusieurs fonctions et réclament une course parfois importante tout en restant très précise. Tels les ailerons, qui doivent déjà débattre beaucoup mais qui doivent en plus bien souvent en mode butterfly faire office d'aérofreins. Hors pour être efficace en AF, les ailerons doivent être relevés assez fortement, mais il faut encore pouvoir donner un coup d'ailerons si nécessaire. De même pour les volets, dont j'aime qu'ils descendent à 80° mais qui doivent aussi se relever pour aider les ailerons en roulis.

Plus simplement, en inversant le sens de rotation, on peut gérer facilement un cordon en Y par exemple pour les aérofreins et surtout les volets, car cela permet d'économiser une voie en couplant les volets tout en permettant que tout fonctionne dans le bon sens et de façon parfaitement synchronisé.

4 : Se connecter au PC

La programmation peut jouer sur d'autres paramètres, comme le neutre, la vitesse, le temps mort.
Concrètement, il faut acheter le petit module et y brancher directement le servo, après avoir téléchargé le petit logiciel que va bien ainsi que le driver. Attention, il faut d'abord brancher le servo et l'USB et après lancer le logiciel, sinon, ça ne marche pas ! (Voilà ce que c'est que de survoler la notice...) Bien entendu, ne raccorder jamais votre servo à la tringlerie de votre modèle ainsi branché car le courant passe par l'USB de l'ordi et il y a juste de quoi le faire tourner à vide. Néanmoins, si on veut se raccorder aux commandes du modèle, la notice décrit un cordon en Y pour s'alimenter sur une batterie de réception, dont côté USB, on aura retiré le fil rouge bien évidement.
Le "tableau de bord" est d'une simplicité enfantine à utiliser. Bien entendu, chaque servo est à brancher et à régler individuellement. On pourra adopter sans soucis les débattements maxi puisque de toute façon ça ne coûte rien de les ajuster ensuite sur la radio. On ne perd pas en précision dans l'opération. Par contre, 1% de réglage se voit, maintenant.
Pour certaines radios, décaler les neutres revient à dérégler toutes les fonctions complexes "type planeur". Depuis le PC, on peut décaler les neutres, sans que la radio "ne s'aperçoive" de rien !

Remarques d'un lecteur concernant les nouveaux cordon et module de programmation
Lorsque l'on commande aujourd'hui un cordon et le module de programmation, on ne reçoit pas un module à 3 mais à 4 broches qui ne ressemble en rien physiquement aux pubs des marchands et à la version précédente.
Au premier abord, on pense avoir reçu un module de programmation des ESC, c'est en fait la version 3 du système.
Aucune indication concernant le branchement et un repérage folklo et décalé physiquement par rapport aux broches.
Pour éliminer tout risque de dégradation, j'ai vérifié la sortie tension à la sortie du module, ce qui m'a permis de brancher le servo sans crainte.
Je ne sais pas à quoi sert la 4e broche, on peut supposer qu'elle permet, via un cordon spécial, de programmer les ESC mais aucune notice ne précise cela.
Branchement carte 4 fils

Autre point : comme pour la version précédente, la bonne chronologie pour cette programmation est la suivante :
- Brancher le cordon USB, le module, le servo, et seulement ensuite, lancer le programme sinon, on obtient… l'image ci-contre, ce qui peut conduire à mauvaise interprétation (il est vrai que c'est écrit sur la notice mais je parle anglais comme de nombreuses personnes du "baby boom").

Claude Emonet

(Mise à jour du 29 mars 2015)

Message d'erreur

5 : Se retrouver dans la gamme (très riche)

En fait il y a deux gammes, celles des HV pour être alimentés en 7,4 V par des lipos 2S en direct. C'est celle qui m'intéresse pour mon prochain bébé.
L'autre est dans la gamme du voltage plus classique, (quoique) , ils fonctionnent de 4,8 V à 6,25 V que je viens de tester.

Dans chaque gamme ensuite on doit choisir l'épaisseur du servo désiré:
9/11/13/16 et 20 mm. Avec 3 types de pignons : carbonite, métal, titane. Certains servos sont typés "vitesse", d'autres privilégient le couple, ou bien proposent un compromis.
Pour résumé tout çà, dans la dénomination, il y a toute une série de lettres, dont voici la signification :

Normal Torque and Speed
A
HighTorque/Speed Blend, Mod Current
F
High Torque/Less Speed
T
UltraHigh Torque/Low Speed
U
Very High Speed/Low Currrent
H
High Speed/Med Torque/Low Current
S
UltraHigh Speed for Heli Gyro
G
Carbon+Metal Gears
C
Metal Gear
M
Plain Bearings
P
Top Ball Bearing
B
Twin Ball Bearing
D

Pour les grands planeurs nous serons d'avantage intéressés par le couple, plutôt que la vitesse, donc avec les lettres "T" ou "U".

Voici le lien pour la gamme  des servos hyperion : http://media.hyperion.hk/dn/at-ser/atser-mainspecs.pdf

Emeter II
Emeter V2 Emeter V2 Emeter V2

Vraiment très pratique, utilisable aussi comme compte-tours, testeur de servo et autres joyeusetés, le E meter II Hyperion est un bon outil pour programmer in situ servos et contrôleurs de la marque. Plus besoin du PC.
Il est alimenté par sa propre batterie interne.
Notice en Anglais.
Moyennant un accessoire suplémentaire, le RDU, possibilité de mesurer des consommations de moteurs jusqu'à 150 A, d'afficher des températures, etc. (Non testé)

Menu principal Servo Atlas détecté
Programmation Déflection 110° Déflexion 90°

(Mise à jour du 29 mars 2015)


Choix du voltage

Les versions à voltage normal allant de 4,8 V à 6,25 V, on pourra les alimenter sans problème en 5 éléments Ni-MH, comme en Lifepo4 2S, ou bien entendu avec les 6 "vrais" volts d'un régulateur. On en parle peu, mais les servos d'autres marques n'acceptent pas toujours de tels écarts de courants.
Les Graupner, avec les excellentissimes servos pour les ailes de planeurs, ne fonctionnent qu'en 4,8 V (au moins eux ils le disent clairement), ou bien les Hitec dont certains servos ne supportent pas longtemps les 6 volts, j'en suis en effet à mon 3e HS 5245 ! ... Dont celui de la profondeur de mon Nimbus 4 de 6,60 m ! Merci du cadeau !
Chanceux dans mon malheur, ces servos ont eu  le bon goût de rendre l'âme les 3 fois à l'atterro. Jamais vu ça avant.
Avec Hyperion, on peut brancher en direct du LifePo4 en 2S et garder en même temps des servos standard, car au final, ces accus n'ont pas une tension plus élevée que 5 éléments Ni-MH, Mais là au moins, on a dans les ailes des servos précis et pêchus tout en restant abordables.

Les servos à "haut" voltage, 7,4 V, sont conçus pour être alimentés en direct par deux éléments Lipo, ils offrent un peu plus de puissance que les autres, mais consomment également plus, c'est normal.

Puissance : le couple dynamique et le couple de blocage

On notera aussi concernant la puissance, Hyperion indique deux chiffres. D'une part le couple en dynamique, c'est-à-dire ce qui est vraiment utilisable, et d'autre part, le couple de blocage, c'est-à-dire quand le servo ne peut plus bouger !
Rigolez, mais c'est ce couple de bloquage que donnent la plupart des marques !
Lorsque l'on compare ces derniers chiffres, on voit donc qu'ils sont assez supérieurs à ce que l'on trouve habituellement dans cette gamme de prix.

Et donc quand un servo de 13 mm fait 4,2 kg de couple, on trouve que c'est déjà puissant. Mais il s'agit du couple de blocage. Alors que l'Hyperion le plus puissant en 13 mm, propose ces 4,2 kg en couple réellement utilisable, pendant que le couple de blocage est de 8,4 kg ! Excusez du peu !

Faire très attention à ne pas inverser la prise, la brancher ainsi avec le signal sur "Tx/Rx" selon toute logique. Le servo est connecté au PC ainsi que l'indique la led (qui change de couleur).

Ce type de branchement sera nécessaire si on veut programmer le servo directement dans le modèle et ainsi l'alimenter à une batterie Rx via un cordon en Y, en lieu et place de l'alimentation USB du pauvre PC !

Compatibilité

Quelle que soit la marque de votre matériel, ces servos sont comme tous les autres, parfaitement compatibles.
Une réserve cependant pour les hélicoptéristes : ces servos fonctionnent avec des gyro normaux, comme le GY 401, mais pas avec les systèmes flybarless ou certains gyros qui utilisent des signaux d'impulsions très courts, comme le Futaba GY 611. A ce propos j'ai acheté il y a peu un gyro d'une autre marque très connue, recommandé par mon détaillant, mais j'ai été obligé de le lui rendre car ça ne fonctionnait avec les servos Graupner de mon hélico. Les problèmes de compatibilité avec les gyros, c'est toujours un peu délicat.

Cadres support pour fixer les Hyperion dans les ailes

C'est à la mode, et parfois pratique pour accéder facilement aux servos dans les ailes, des cadres de servos, ou supports, peuvent être utilisés.
Principalement adaptés aux ailes creuses, ce sont ces supports de servos que l'on colle dans l'aile, et le servo reste à la fois démontable et solidement maintenu. Pratique pour changer de pignons ou décaler un palonnier.
Reste à en trouver compatibles avec vos servos, sans non plus y laisser le prix du dit servo, car parfois y'a de l'abus.
Pour le servos Hyperion, voici ce que je viens de recevoir, pour les 13 mm et les 16 mm, trouvé chez Flash RC.

Pour les Hypérion 13 mm : le type 13 B pour servo Robbe FS 555

Pour les Hypérion 16 mm : le type Hitec 17 pour HS 225

Support servo HS-225 compatible Hyperion Support servo FS-555 compatible Hyperion
Support servo FS-555 compatible Hyperion Support servo FS-555 compatible Hyperion

Ca, c'est valable pour les 13 et 16 mm Hyperion, quelles que soient leurs caractéristiques internes.
Pour les autres types et marques, ne me demandez pas, je n'en sais pas plus que d'autres, j'ai trouvé ceux là par recoupement et j'ai eu de la chance que ça aille bien (je ne parle donc pas des essais malheureux).

 

Vigilance sur les servos 16 mm 7,4 V Hyperion DH16FMD
Il semblerait qu'il y ait eu une série de moteurs défectueux sur les servos haut voltage en 16 mm (DH16FMD).
J'en ai effectivement cramé 2 ou 3, toujours lors de réglages radio en atelier, sans que le servo n'ait forcé à aucun moment.
A chaque fois, les réglages initiaux faits sous 4,8 V ont été suivis par une mise sous tension en 7,4 V, et très rapidement le servo est devenu brûlant et s'est bloqué. Cela m'est arrivé en Lipo 7,4 V mais aussi en Lifepo4 sous 6,6 V.
J'utilise maintenant les servos Hyperion sur la plupart de mes planeurs, dans tous les formats et sous les 2 voltages différent (DS et DH). Seuls quelques DH16 sont impliqués.
Contrarié, j'ai questionné d'autres utilisateurs, dont des hélicoptéristes, qui n'ont jamais connus de problèmes. J'ai donc pensé avoir vraiment joué de malchance.
Mais voici que des modélistes Belges me font part d'exactement la même mésaventure sur le même servo DH16 FMD.
J'ai donc contacté à ce sujet mon fournisseur en servo Hyperion, qui me dit ne pas avoir eu d'informations techniques de la part d'Hyperion suite à mon retour de SAV (qui se ferait au Danemark). Les servos ont été changés et c'est tout (au bout de quelques mois quand même...).
Mes conseils :
- Par précaution, ne mettez pas la version haut voltage 16 mm à la profondeur.
- Si vous voulez des 16 mm, utilisez la version "DS" à voltage normal, qui autorise quand même l'emploi en direct d'accu LiFePo4 2S. C'est ce que je fais et je n'ai aucun problème dans cette configuration
- Je confirme (et nos amis Belges aussi) que les 13 et 20 mm en version DH (haut voltage) ne posent aucun problème. Les 16 mm en version DS sont ok.
Merci de me faire savoir si d'autres que moi ont subit la même mésaventure, et dans ce cas me donner le type de servo, la date et le lieu d'achat.
Nota : Avant cette mésaventure, j'ai généralisé l'emploi d'accus Lifepo4 sur tous mes planeurs pour alimenter les servos et le récepteur. Les LifePo4 procurent la même tension que 5 éléments Ni-MH en début de charge sans le risque d'incendie des Lipo. Les 6,6 V se trouvent particulièrement bien adaptés aux deux types de servos hyperion, si bien que j'ai parfois les deux types (DS et DH) sur un même modèle. (Par exemple, les servos ultra-plats pour ailerons DS 095 FMD n'existent pas en haut voltage, mais alimentés en LiFePo4, ils côtoient des servos haut voltage aux volets.)

(Encadré ajouté le 17 mars 2013)


En conclusion : de solides arguments !

Reste à connaître la fiabilité dans le temps de ces servos, mais d'après les recherches que j'ai faites, tout le monde semble très content de cette marque.
On n'a pas parlé de tarifs, vous verrez que ce n'est pas si excessifs pour des servos de cette qualité et de cette puissance, certains sont beaucoup plus chers pour les mêmes performances.
Pour ma part, je tenais juste à vous faire partager la découverte de cette petite révolution sous mes cache-servos, qui va bien me faciliter la vie tout en améliorant certaines performances de mes planeurs.
Bons vols à tous !

Contacter l'auteur : pierre@jivaro-models.org

Belle plume

 
 

Home
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

jivaro-models.org
Locations of visitors to this page