Home
Sujet ajouté le
16 janvier 2011
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Speed-X de Pierrick Ubassy

Présentation : Pierrick Ubassy (X-Tasi)

Cela faisait longtemps que je voulais me monter une Fun Jet ! Son look sympa m’avait tapé dans l’œil. Mais… ! Ben oui, 'y a un mais… Je n’aime pas la mousse ! Pas celle qu’on trouve sur la bière mais plutôt celle qui constitue certains modèles ! Ou alors, ça passe, mais uniquement pour les indoors...
Je suis plutôt résine, fibre de verre et carbone. Du coup le montage d’une Fun Jet n’a jamais vu le jour, jusqu’à ce que je tombe sur la présentation faite dans ces pages !
Ca a fait tilt ! Et en 30 secondes je suis parti sur l’idée de réaliser la mienne en composite !

Quitte à sortir un truc sympa du coffre de la voiture, autant faire un truc qui en jette !
Alors elle sera full carbone/kevlar ! Cela ne présente aucun intérêt si ce n’est pour le fun (Jet !). En fibre de verre, cela aurait été bien suffisant !
Cependant, je n’avais pas envie de réaliser un master et le moule qui en découle. La méthode choisie est donc celle du moule perdu, qui permet quand même d’obtenir une finition brillante car il n’est pas question de cacher les tissus précieux sous une couche de peinture !

Speed-X de Pierrick Ubassy

Fabrication du fuselage

Il est réalisé en une couche de tissus sergé carbone/kevlar de 190 g/m².
Il se compose d’un cône qui forme l’arrière et d’une ogive sur l’avant qui permettra l’accès à l’accu et à l’équipement l’électronique.
J’ai découpé le cône à la CNC dans du polystyrène et mis en forme l’ogive au tour dans du styro. Le tout est recouvert de scotch marron d’emballage qui est par la suite ciré !

Speed-X de Pierrick Ubassy

Pour avoir l’aspect extérieur brillant, j’utilise de la feuille plastique de 0,6 mm d’épaisseur disponible en rouleau, sur laquelle une fois ciré je stratifie le tissu. Je roule l’ensemble sur le cône en superposant les tissus sur 1 cm. L’ensemble est ensuite glissé dans la contre-dépouille en polystyrène afin de tout plaquer correctement.
Après étuvage, on enlève le plastique, le cône en polystyrène à l’intérieur et on se retrouve avec un tube conique bien brillant et parfaitement lisse à l’extérieur.
Pour l’ogive, de part sa forme, il est impossible d’utiliser de la feuille plastique. La solution pour obtenir un état de surface brillant est simple : En voyant la forme de l’ogive... hi hi hi ! J’utilise un préservatif ! Je stratifie de la chaussette carbone/kevlar que j’enfile autour de l’ogive, plus un petit bout de tissus pour faire la pointe du nez ! Ensuite j’enfile le préservatif et je chasse au maximum la résine pour lisser le tout !
Une feuillure et ensuite réalisé pour pouvoir enclencher l’ogive sur le fuselage !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Réalisation des demi-ailes

Elles sont découpées dans du styro à la CNC. J’ai utilisé comme profil le TP 100, destiné normalement pour les ailes volantes de vitesse en vol de pente.

Speed-X de Pierrick Ubassy

Le longeron est réalisé avec du tube carbone de 8 mm sur toute l’envergure en le laissant dépasser à l’emplanture d’une demi-largeur de fuselage. Il servira de clé pour l’assemblage des ailes.
Elles sont coffrées sous vide avec du tissus taffetas carbone/kevlar de 68 g/m² et sur la partie avant (juste pour faire sympa) avec du taffetas carbone de 93 g/m² ! La première couche en surface est un tissu de verre de 50 g/m² pour éviter les petite bulles (un 25 g/m² aurait fait l’affaire).
La méthode et la même que pour la fabrication d’ailes de planeur F3K ! C’est-à-dire stratification des tissus sur de la feuille plastique, le tout mis sous vide !
Avant la mise en place des coffrages (plastiques + tissus) sur les noyaux en styro , je colle tout les renforts (bords d’attaque, saumons, ailerons, et charnières en kevlar) avec de la colle en bombe ! Et j’y passe un coup de résine juste avant de placer les coffrages !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Au sortir des sacs à vides, on enlève les plastiques, on passe un petit coup de papier de verre sur le bord d’attaque pour arrondir la petite accumulation de résine et on obtient des ailes brillantes et solides !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Il reste à découper les trappes sur le dessous pour les servos et les ailerons en faisant attention de ne pas couper la bande de kevlar qui fait la charnière !
Ensuite, l’emplanture des ailes est ajustéee à la forme courbe du fuselage. Elles sont alors collées sur le fuselage en glissant les longerons dans un tube carbone qui sert de fourreau, préalablement collé dans le fuselage.
Les dérives sont réalisées en Depron de 3 mm stratifié carbone avec de la mèche carbone pour former les bords d’attaque.

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Motorisation et électronique

Pour l’ensemble de propulsion, j’ai utilisé exactement le combo présenté sur l’article de la Fun Jet ici même, sauf que je suis passé en accu 6S avec une Cam Prop en 6,5"x6,5". Le moteur est un Turnigy 3648-1450 KV; le contrôleur peut-être un HK 90-100A sans BEC / ou Kontronik Jazz 100. L'accu LiPo Zippy 2800 6S 30C va passer en 6S 3000 40C. J'utilise un UBEC 3-5 A Turnigy.

Le récepteur est un 2,4 ghz Assan avec antennes longues pour pouvoir les sortir du fuselage, la profusion de carbone risquant de créer un masquage si elles restaient à l’intérieur.
Les servos sont des BMS de 15 g à pignons métalliques de 4,5 kg de traction !

Refroidissement

Le point sensible est le refroidissement de tout ce monde. Le contrôleur disposant d’un radiateur j’ai décidé de placer celui-ci sur la partie haute du fuselage !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Le radiateur dépasse à l’extérieur par une découpe ! Cela donne un style sympa et libère pas mal l’intérieur du fuselage pour la circulation de l’air venant de la prise d’air placée devant le contrôleur.
Deux écopes sont devant le moteur, ce n’est pas le plus aérodynamique mais je ne voulais pas prendre de risque au niveau chauffe de celui-ci !
Le moteur est fixé par l’extérieur, à l’aide de colonnettes en Nylon stratifiée autour du fuselage !
Cela laisse l’intérieur du fuselage lisse autour du moteur pour la circulation de l’air !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Le reste...

Une plaque en sandwich carbone/Airex/carbone est collée sur à l’avant du fuselage pour faire le support d’accus.

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Un renfort en bois dur (Argh ! Du bois ! Je ne voulais que du composite !) est collé entre cette plaque et le fond du fuselage au niveau du bord d’attaque de l’aile pour y visser le crochet de catapultage.

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

En vol !

Avec ses 1.430 kg (520 g de structure) plein de kero fait ! Pardon, je m’emporte car c’est un jet, non ?
Pas question de risquer un lancé à la main pour le premier vol ! J’ai donc fabriqué une catapulte pour les décollages !

Speed-X de Pierrick Ubassy
Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Le premier vol fut..., un peu, beaucoup, énormément très sport ! A peine sorti de la catapulte, l’aile est montée sous une forte pente et la moindre action à la profondeur transformait la trajectoire en montagnes russes, d’une amplitude de plus ou moins 20 mètres ! Ouawww ! C’est chaud ! On va poser, enfin, essayer... Avec une aile quasi impilotable, l’atterrissage s’est transformé par un plaquage au sol qui a eu raison des sous dérives ! Celles-ci ont été amputées depuis !
Malgré un centrage à 15% de la corde moyenne, celui s’avère beaucoup trop arrière !
Pour le deuxième vol, 30 g de plombs ont été placés au bout du support d’accus pour ramener le centrage à environ 10 % de la corde moyenne !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

A la sortie de la catapulte, la trajectoire est balistique, sur un rail, l’aile part droit devant et la puissance est au rendez-vous ! Les montées verticales sont interminables et tout en accélération ! L’aile devient vite très petite !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Les passages «plein pot» sont un régal dans un bruit d’accélération magique ! J’adore !
Au bout d’environ 5 minutes, il est temps de poser ! Le contrôleur coupe car plus de jus ! Il faut arriver de loin car l’aile se ralentit, mais pas comme un Polyclub... Quand on a pris le coup, ça va !
Il faut aller chercher une approche très loin ! Et à chaque fois, j’entends derrière moi : « Il va jamais rentrer, là...». Eh bien si, je vais même bouffer la piste !
Ce qui est impressionnant par rapport à une Fun Jet, c’est que lorsqu’on coupe les gaz, ça continue à avancer ! L’aile ne se freine pas rapidement !

Speed-X de Pierrick Ubassy Speed-X de Pierrick Ubassy

Pour conclure, je me retrouve avec un modèle vraiment super qui ne laisse pas indifférent ! Avec un vol d’une amplitude énorme, et un plaisir fou à piloter.
Je l’ai construite sur un coup de tête et je ne regrette pas. Ca me fait un modèle à présenter en meeting qui risque de plaire au public : ça va vite, c’est bizarre et ca fait du bruit.

Ah, encore un truc ! Le carbone/kevlar, ça fait sympa ! Mais ça fait un beau camouflage aussi, parfois difficile à visualiser ! Je vais lui faire quelques décorations en orange fluo car lors d’un vol, je l’ai perdue de vue en passant devant des arbres ! J’ai tiré et attendu qu’elle réapparaisse dans le ciel bleu à la verticale !

 

Sur ma page daylimotion, il ya aussi d'autres videos,

ainsi que sur ma page perso pierrickfly

PierrickFly

Voir aussi le thread sur


Nom : Speed-X
Envergure : 92 cm
Longueur : 64 cm
Profil : TP 100
Poids : 1430 g
Moteur : Turnigy 3648-1450 KV
Contrôleur : 90 / 100 A
Helice : Cam Speed Prop 6.5"x6.5"
Servos : BMS-385DMAX 4,2 kg métal

Contact : pierrick-ubassy@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.