Home
Sujet ajouté le
23 octobre 2010
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Présentation : Jean-Baptiste Gallez

Un mien ami avait acheté un petit jouet « made in China », un joli petit Taylorcraft, qui volait fort bien et avec lequel il s'amusait beaucoup.
Mais cette toute petite chose électrique n'aime pas trop le vent et l'autonomie n'est pas au rendez-vous.

Taylorcraft
Cliquer sur les images pour les agrandir

Mais la ligne de l'avion lui plait et en cherchant sur "internouille", il trouve aux USA un plan de cet avion, en 2,80 m d'envergure, puis un « kit cutter » qui propose d'effectuer la découpe de toute les pièces en CAO, bref de lui faire un kit complet.

Après commande et paiement, la belle boîte arrive relativement rapidement et est rangée dans un coin de l'atelier.

J'ai un peu plus de temps libre que mon camarade, donc je lui propose d'avancer un peu dans la construction de son bel avion et lors d'une soirée, nous examinons le contenu de la boîte. Aïe !

Comme les longerons principaux des ailes se chevauchent à la jonction au milieu, les nervures gauches ne sont pas les mêmes que les nervures droites. Mais malheureusement le profil n'est pas le même non plus.

Il faudra donc en recouper d'autres. Et la façon dont est pensée la structure ne me plait pas trop... Décision est donc prise de refermer la belle boîte, de la laisser dans un coin de l'atelier et de tout refaire comme j'en ai envie.

Il faut dire que j'ai une petite expérience de la construction en bois, et aussi que j'ai monté récemment un kit de Piper Cub de chez Toni Clark, une pure merveille de simplicité, de robustesse et de solutions éprouvées. Ce Piper a maintenant, comme remorqueur qui décolle et se pose sans cesse, quelques 250 litres de carburant à son actif. Je copierai beaucoup d'idées de structure et d'astuces sur cet avion.

Les deux avions sont d'ailleurs très semblables, l'usine Taylor étant rachetée en 1937 par un certain... William Piper. La principale différence : le Piper Cub a deux places en tandem (l'une derrière l'autre) et le Taylorcraft a deux places côte à côte, et donc un fuselage plus large.

On s'y met donc : achat de quelques servos, de ces petits inserts en laiton dont nous reparlerons, et découpe des nervures par la sacro-sainte méthode du « bloc » deux gabarits en plexi, des tranches de balsa, deux tiges filetées, et on ponce.

Les quatre nervures en CTP au premier plan seront les nervures d'emplanture, deux sur le fuselage et deux à la base des ailes. Taylorcraft
Comme les longerons (en pin) sont plus longs qu'un mètre, on en raboute deux par une « enture », un collage en diagonale (ce qui fera l'objet d'un autre article). Taylorcraft
La structure des ailes est très classique : des nervures, quatre longerons réunis deux par deux par des âmes verticales, un léger coffrage avant et arrière, des chapeaux de nervures et de l'entoilage. Taylorcraft
Le grand n'avait pas de volets, mais pour un avion de cette taille sur un terrain de modélisme, il est parfois très utile de pouvoir ralentir et surtout de pouvoir perdre de l'altitude sans prendre de vitesse. Une petite étude de la cinématique des volets avec des charnières déportées, qui seront découpées en plaque d'époxy de circuits imprimés à la fraiseuse CNC. Taylorcraft
Les saumons ont une forme particulière et sont réalisés en lamellé-collé de balsa (voir l'article sur ce sujet). Taylorcraft
Préparation du fuselage, un flanc et les couples principaux. Un fuselage doit répartir les forces importantes venant de trois choses : les ailes, le moteur et le train. Tout cela doit former un ensemble solide et bien rigide, le reste peut être construit plus léger. Taylorcraft
On assemble les deux flancs bien perpendiculaires. Taylorcraft
On pince l'arrière bien symétrique. Taylorcraft
On fixe le support du train, en CTP bien dur, contre un couple principal. Taylorcraft
Et il reste à fixer la cloison moteur et les nervures d'emplanture. Taylorcraft
Une dérive et un stab classique (lamellé-colle, j'aime) et vous avez une belle structure dans laquelle vous pouvez installer en toute liberté, tant qu'elle est encore ouverte de partout, le moteur, le train, le réservoir, l'échappement, la radio, les servos et les tringleries. Taylorcraft
Cet avion n'a pas de dièdre, cela va nous simplifier la vie. Il n'y a pas de clef d'aile, juste deux petits tétons de positionnement et deux vis nylon pour la fixation. Tous les efforts sont repris, comme sur le grand, par les haubans. Il suffit donc de mettre l'avion bien à plat, à l'envers, et de régler ensuite la longueur des haubans sur place. Taylorcraft
La base des haubans est fixée sur deux petites pièces en acier qui traversent en réalité toute la largeur de l'avion au niveau du plancher. Cela permet de reprendre tous les efforts de traction (importants), sans une structure lourde. Taylorcraft

Du côté des ailes les haubans sont fixés par une petite patte en acier sur des blocs de bois dur solidaires des longerons, par une simple vis BTR M3.

Mais ces blocs sont munis de petites merveilles : de petits inserts de laiton en forme de tube striés à l'extérieur pour un collage parfait à l'époxy et à l'intérieur, lisses sur 5 mm puis filetés. Quand vous introduisez la vis, elle est d'abord guidée puis on peut la visser. Impossible de la présenter de travers et donc d'abîmer le filetage. De plus un assemblage métal-métal est bien plus durable par exemple qu'une vis dans du bois, pour le montage-démontage de tous les jours sur le terrain.

Taylorcraft

Vous avez tous remarqué sur les avions de type Piper, des petits montants qui relient le milieu des haubans à l'aile. D'après vous, à quoi servent-ils ? A soutenir l'aile, non se sont des structures trop légères, alors ?

Quand l'avion vole à plat, les haubans travaillent en traction, tout va bien. Mais quand l'avion vole sur le dos (en G négatifs), alors les haubans travaillent en compression. Et c'est là qu'interviennent ces petits montants en empêchant les haubans de se plier, de « flamber ».

Taylorcraft
Une petite boîte pour fixer le réservoir et recueillir une éventuelle fuite de carburant. Taylorcraft
Comme le moteur est lourd et que le nez est court, les accus de réception sont logés dans une petite boîte bien fixée vers le tiers arrière du fuselage. Il suffira de donner un petit coup de cutter et de défaire les quatre vis si leur remplacement devenait nécessaire. Taylorcraft
Pour les articulations des gouvernes, rien que du sérieux, charnières bâton Robart, double guignol en époxy, chapes à boule et tringlerie courte de 3 mm. Les servos de profondeur (un par demi profondeur, sur deux canaux de réception distincts), sont juste sous le stab, mais ne dépassent pas de l'entoilage ! Taylorcraft
Idem pour les ailerons, les servos sont juste devant, dans les ailes, mais ne dépassent pas de l'entoilage ! Taylorcraft

Peinture, du simple émail synthétique satiné de marque Levis, de chez Bricotruc, décoration et remontage définitif. Que des solutions simples et éprouvées : câbles pull-pull pour la dérive, roulette de queue amortie sur lames-ressort et couplée à la dérive par deux petits ressorts encore.

(Vous avez remarqué que le servo ne dépasse pas de l'entoilage ?)

Taylorcraft
Le capot a été moulé en époxy sur celui fourni dans la boîte. Taylorcraft
L'avion à maintenant une belle série de vol à son actif, et mon petit camarade est manifestement heureux. Taylorcraft

Taylorcraft type B
  Grandeur Modèle
Envergure : 10,98 m 2,80 m
Longueur : 6,71 m 1,71 m
Hauteur : 2,03 m 0,51 m
Poids : 544 kg 9 kg
Moteur : Continental A-65 HP Zenoah 45 cc

Trois petites vidéos sur internet :

La cinématique des volets

Contact : jean-baptiste@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.